Accueil » Emploi » Activité professionnelle » Le contrat CDD en Belgique :  Commencez à bâtir votre carrière professionnelle

Le contrat CDD en Belgique :  Commencez à bâtir votre carrière professionnelle

Par IntFormalities
Mise à jour le 12 décembre 2023
Temps de lecture estimé : 7 minutes

Souhaitez-vous accéder au marché de l’emploi et êtes-vous réticent par rapport au contrat à durée déterminée (CDD) ? Sachez que c’est un bon choix pour débuter votre aventure professionnelle et enrichir votre CV ainsi que vos compétences. 

Dans ce qui suit, vous trouverez toutes les informations à savoir concernant ce type de contrat temporaire : fonctionnement, durée, droits ainsi que obligations ; et plus encore !

Le contrat à durée déterminée CDD est un contrat de travail temporaire dont la durée est limitée
Le contrat à durée déterminée CDD est un contrat de travail temporaire dont la durée est limitée

Qu’est-ce qu’un contrat à durée déterminée (CDD) ?

Le contrat de travail à durée déterminée représente un contrat de travail à travers lequel l’employeur recrute un salarié, en mentionnant la date d’échéance du contrat. Ce dernier doit obligatoirement être signé avant l’entrée en service. Une fois que la durée mentionnée prend fin, les deux parties sont exemptées de leurs obligations.

A l’encontre du contrat à durée indéterminée (CDI) ou la date de la fin de contrat n’est pas mentionnée, signifiant un emploi durable et stable, le CDD représente un emploi temporaire.

Le plus souvent, les contrats CDD sont couramment utilisés dans les secteurs des assistantes maternelles, du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, les métiers de la construction mais aussi dans les industries saisonnières, notamment pour ce qui est de l’agriculture.

Caractéristiques du contrat de travail à durée déterminée

Selon le code civil belge, il n’existe aucune règle mentionnant la durée maximale qu’un contrat à durée déterminée ne doit pas dépasser. En effet, un contrat CDD prend fin immédiatement lorsque la date d’échéance mentionnée dans le contrat a lieu.

Arrivant au terme de la fin prévue, le travailleur n’est censé procéder à aucun avertissement ni à assurer un préavis obligatoire. Par ailleurs, celui-ci n’a droit à aucune indemnité ou prime de sortie.

Généralement, il n’est pas possible de procéder à des contrats à durée déterminée d’une façon successive, sans interruption, sauf dans les cas particuliers suivants :

  • L’employeur doit justifier que ce type de contrat est utilisé pour des motifs légitimes, notamment pour des spectacles ou encore pour des contrats de recherche scientifique subventionnés ou pour des spectacles.
  • Le nombre de contrats CDD successifs ne peut dépasser 4 contrats, sachant que la durée de chacun d’entre eux ne doit pas être inférieure à trois mois et que leur durée totale n’excède pas deux ans.
  • En disposant d’accord préalable du contrôle de lois sociales, il est possible de mettre en place des contrats successifs, d’au minimum six mois chacun ; sachant que la durée totale de ces contrats ne peut excéder trois ans.

Entre autres, il est possible de résigner (résilier) un contrat CDD avant la date d’échéance prévue dans le cadre d’une rupture unilatérale, que ce soit de la part de l’employeur ou du travailleur. Durant la première période du contrat, limitée à 6 mois, il suffit de notifier un délai de préavis.  Toutefois, celui qui y met fin durant la seconde période du contrat, doit mentionner un motif grave et payer à l’autre une indemnité correspondant à la durée de préavis dans le cas du contrat à durée indéterminée (CDI).

A quelles fins spécifiques ces contrats sont-ils généralement employés ?

La plupart du temps, les contrats CDD sont mobilisés pour répondre à des besoins temporaires, tels que des surcharges de travail temporaires, des remplacements de congés de longue durée ou des projets spécifiques à durée déterminée. Par ailleurs, ces derniers peuvent également être utilisés pour évaluer les compétences et la compatibilité d’un employé avant de lui proposer un contrat à durée indéterminée (CDI).

C’est pourquoi les emplois nécessitant une stabilité structurelle et une continuité sont généralement exclus du contrat CDD, notamment les instituteurs, les emplois liés à des fonctions juridiques (avocats, juges, notaires), les fonctions de direction (directeur financier, directeur général, directeur de ressources humaines…).

Quels sont les droits et obligations des salariés en CDD et en quoi diffèrent-ils de ceux en contrat à durée indéterminée ?

Les salariés en CDD bénéficient de droits similaires à ceux en CDI, mais avec des limitations temporelles. Leur contrat précise la durée, les tâches, et éventuellement les raisons de recours au CDD.

Les contrats à durée déterminée offrent moins de stabilité que les CDI. Les droits sont souvent proportionnels à la durée du contrat, avec une période d’essai plus courte.

Qui peut postuler à des postes en CDD et comment ?

Toute personne à la recherche d’emploi peut postuler à un CDD. En général, les offres sont publiées à travers de nombreux canaux, tels que des sites des organismes d’aide à l’emploi (Actiris pour la région de Bruxelles-Capitale, Le Forem limité à la Wallonie et le VDAB consacré à la région flamande).

Par les offres d’emploi en CDD sont également diffusés sur les sites d’emploi belges (Jobat, Jobijoba, Monster, Optioncarriere, References …) ainsi que des agences intérimaires selon la région où vous désirez postuler (Allo intérim, Addeco, Manpower, Monster, Start People…).

Comment fonctionne l’application et le processus d’embauche pour un travail de CDD ?

Normalement, le processus d’embauche pour un travail en CDD est similaire à celui en CDI, et suit les étapes suivantes :

  1. Annonce de l’offre d’emploi : L’employeur publie une offre d’emploi, en mentionnant qu’il s’agit d’un contrat à durée déterminée.
  2. Candidature : Les intéressés soumettent leur candidature en fournissant leur CV et leur lettre de motivation.
  3. Sélection : L’employeur examine les candidatures et sélectionne les candidats les plus qualifiés pour le poste.
  4. Entretien : Les candidats présélectionnés sont invités à passer un entretien où leurs compétences et leur adéquation pour le poste sont évaluées.
  5. Décision d’embauche : L’employeur choisit le candidat qui correspond le mieux aux critères définis et lui fait une offre d’emploi en CDD.
  6. Contrat : Si le candidat choisi accepte l’offre, ce dernier sera appelé à signer le contrat, dans lequel toutes les modalités relatives au poste, à la durée du contrat et aux droits et obligations de chaque partie sont mentionnées.

Durée de traitement, coût et validité

La durée de traitement d’une demande d’emploi en CDD ne peut être précisée, étant donné que chaque employeur prend le temps qu’il lui faut pour examiner les candidatures et choisir les créneaux des entretiens. Bien évidemment, pour postuler à des postes en CDD, vous n’aurez rien à payer. Quant à la durée de validité, celle-ci sera mentionnée par l’employeur, selon le besoin éprouvé.

Une passerelle vers des perspectives professionnelles plus vastes

N’oubliez pas que le contrat CDD ne peut être qu’un tremplin vers de meilleures opportunités professionnelles, voire même aboutir à un contrat à durée indéterminée (CDI) si votre employeur est convaincu par vos compétences et désire profiter de votre expertise et savoir-faire à long terme.

Si vous avez des questions spécifiques, vous pouvez les poser à votre employeur qui vous donnera des réponses, selon votre situation, ses attentes mais aussi ses besoins.

Bon courage dans votre aventure professionnelle !

Partager l'article

IntFormalities

IntFormalities

Vous pourriez aussi aimer ...

DITES-NOUS VOS SUGGESTIONS !

Utilisez notre formulaire de contact pour nous indiquer les autres sujets qui vous intéresseraient…