Accueil » Emploi » Activité professionnelle » Travailler comme tuteur en Belgique : Démarches de A à Z

Travailler comme tuteur en Belgique : Démarches de A à Z

Par IntFormalities
Mise à jour le 20 février 2024
Temps de lecture estimé : 8 minutes

Êtes-vous prêt à faire la différence dans la vie des jeunes non-accompagnés, à être leur guide, leur protecteur et leur mentor en Belgique ? En effet, le rôle de tuteur est bien plus qu’un simple titre, c’est une opportunité de changer des vies. Imaginez un avenir où chaque jeune immigrant trouve sa voix, trouve son chemin et trouve son chez-soi en Belgique. En tant que tuteur, vous pouvez faire partie de cette belle histoire.

Si vous êtes intéressé par ce poste noble, découvrez dans ce qui suit, comment devenir tuteur !

Si vous vous intéressez aux sujets des droits de lenfance vous êtes qualifié pour devenir tuteur
Si vous vous intéressez aux sujets des droits de lenfance vous êtes qualifié pour devenir tuteur

Qu’est-ce qu’un tuteur ?

Un tuteur représente une personne chargée pour assurer une mesure de protection, en faveur des mineurs étrangers non accompagnés (MENA), étant donné qu’ils sont vulnérables et largement exposés à différentes formes d’exploitation (sexuelle, économique).

Les mineurs étrangers non accompagnés (MENA) sont les enfants mineurs (n’ayant pas encore atteint l’âge légal de 18 ans) d’origine étrangère, qui entrent au territoire belge sans qu’ils ne soient accompagnés, ni par leur parent ni par leur représentant légal, notamment en cas d’asile en Belgique.

Quelles sont les responsabilités et devoirs des tuteurs envers les MENA ?

Les tuteurs sont confrontés à des jeunes mineurs, en situation vulnérable. Ainsi, leurs missions se focalisent précisément sur ces enfants, et se résument à travers les trois piliers suivants :

  • Instaurer une relation de confiance avec chaque mineur et entretenir des contacts réguliers avec lui, en veillant à assurer son bien-être général ;     
  • Veiller à protéger l’intérêt supérieur du MENA, en le menant à prendre des décisions appropriés ;
  • Représenter le MENA en justice et compléter son incapacité juridique.

Quelles sont les conditions requises pour devenir tuteur ?

Pour postuler au poste de tuteur, voici les conditions exigées :

  • Être majeur (avoir plus de 18 ans) ;
  • Résider en Belgique ;
  • Ou disposer d’un titre de séjour illimité.

Pour devenir tuteur en Belgique, aucun diplôme spécifique n’est requis. Il suffit de prouver sa motivation pour ce poste et d’être intéressé par la problématique des mineurs étrangers non accompagnés avec de bonnes capacités relationnelles.

Quels sont les défis et les récompenses d’être un tuteur des MENA ? 

Parmi les défis des tuteurs, nous notons ce qui suit : 

  • Les tuteurs doivent souvent faire face à des barrières linguistiques lorsqu’ils travaillent avec des MENA, notamment lorsqu’il n’y a pas de traducteur disponible.
  • Les MENA ont souvent vécu des expériences traumatisantes avant d’arriver en Belgique. Ainsi, les tuteurs doivent travailler en étroite collaboration avec les services sociaux pour répondre à leurs besoins spécifiques en matière de santé mentale et physique.
  • Le système d’asile et les démarches administratives en Belgique peuvent être complexes et difficiles. C’est pourquoi les tuteurs doivent guider les MENA à travers ces processus et les aider à comprendre leurs droits juridiques.

Cependant, être tuteur de MENA peut également être extrêmement gratifiant. En voici les récompenses récoltées

  • Les tuteurs offrent aux MENA un environnement familial et un soutien émotionnel, leur permettant de se sentir en sécurité.
  • Les tuteurs aident les MENA à acquérir les compétences nécessaires pour devenir des adultes autonomes, en termes de l’apprentissage d’une des langues officielles (français ou néerlandais), de l’obtention d’une éducation et d’une formation professionnelle ainsi que de la recherche de logement.

Comment postuler pour devenir tuteur ?

Pour devenir tuteur, il est impératif de soumettre votre candidature, selon le statut désiré, comme suit :

Tuteur privé

Il s’agit d’un tuteur/tutrice qui assure 5 tutelles au maximum.

Les candidats intéressés par ce poste doivent envoyer au, à l’adresse e-mail :  tutelles@just.fgov.be, l’ensemble des documents suivants :

  • Une lettre de motivation ;
  • Votre CV ;
  • Votre numéro de registre national ;
  • Toutes autres informations complémentaires justifiant votre formation et vos compétences liées à ce poste.

Tuteur employé

Ce sont des tuteurs qui travaillent pour le compte d’une association ayant établi un accord avec le service des tutelles, assurant 25 tutelles en même temps, dans le cadre d’un régime à temps plein. Ainsi, pour postuler à travers une association, le candidat doit déposer sa candidature au responsable, en lui fournissant une copie de ses diplômes et expériences. Ce dernier se chargera lui-même d’adresser sa demande au service des Tutelles.

Les candidats sélectionnés seront convoqués pour passer un entretien, à travers lequel les responsables du Service Public Fédéral de Justice évalueront la motivation de chaque candidat, ses connaissances en droit des étrangers et ses expériences antérieures relatives à la thématique des mineurs étrangers non accompagnés ainsi que leur encadrement.

Comment se déroule la formation des tuteurs ?

Les candidats sélectionnés pour devenir tuteurs doivent obligatoirement assister à une formation de base, qui se déroule tout au long de 4 jours, qui peuvent être répartis sur les premiers mois du début de leur activité. La formation dispensée se focalise sur l’ensemble des sujets suivants :

  • Les bases de l’accueil multiculturel ;
  • Les droits des étrangers ;
  • Les droits de la jeunesse ;
  • Les bases de la pédagogie et de la psychologie ;
  • Les droits civils liés à la gestion des biens.

Chaque fois par an, les tuteurs sont appelés à suivre une formation continue afin de développer davantage leurs compétences et connaissances.                  

A combien s’élève la rémunération des tuteurs ?

En Belgique, le salaire des tuteurs se présente comme suit :

Type de TuteurDescriptionMontant ou Tarif
Tuteur Privé

Indemnité forfaitaire annuelle, pour toute tutelle prise en charge795,03 €/an
Indemnité forfaitaire pour coûts administratifs (appels téléphoniques, photocopies, fax…)85 €
Remboursement des frais d’envoi de courrier recommandéSelon coût réel
Remboursement des frais de déplacement par kilomètre0,428 €/km
Tuteur EmployéRémunération annuelle (pour 25 tutelles en même temps)3500 €/an
Indemnité forfaitaire mensuelle par tutelle (frais administratifs et déplacements)25,20 €/mois

Quel est l’impact de la tutelle sur le statut juridique et les droits des MENA ?

La tutelle joue un rôle crucial dans la protection des droits et des intérêts des MENA. En tant que tuteurs, ils sont responsables de veiller à ce que les MENA puissent accéder à leurs droits fondamentaux tels que l’éducation, les soins de santé, la protection contre les abus et l’exploitation, ainsi que l’accès à la justice.

De plus, les tuteurs jouent un rôle essentiel dans le processus de demande de statut juridique pour les MENA. Ils les guident et les aident à travers les procédures administratives et juridiques complexes afin de leur permettre d’obtenir le statut de résident ou d’asile.

Délai de traitement, coût et validité

La durée de traitement des demandes d’embauche en tant que tuteur prend en général 3 mois, selon le besoin. Si vous êtes sélectionné, vous serez convoqué à un entretien, à travers un appel téléphonique. 

Par ailleurs, vous n‘aurez rien à payer pour y postuler. Quant à la durée de validité pour chaque MENA, celle-ci varie en fonction des cas individuels et des procédures juridiques en place, mais demeure valide en général, jusqu’à ce que le MENA atteigne l’âge de la majorité légale, est confié à une personne exerçant l’autorité parentale, ou également en cas de décès, d’adoption, de mariage ou en cas de délivrance du titre de séjour ou de la nationalité belge au mineur. 

Dans certaines circonstances, la garde peut être révoquée ou transférée. Par exemple, la révocation de la tutelle peut être envisagée si le tuteur ne remplit pas ses obligations ou est reconnu coupable de négligence ou de maltraitance sur un mineur. De plus, si le mineur change de région de Belgique, la tutelle peut être transférée au tuteur de la nouvelle région.

Une mission noble pour aider les mineurs étrangers non accompagnés

En tant que tuteur, vous ne serez pas seulement un acteur du changement, mais vous serez également récompensé par les sourires, les réussites et les histoires inspirantes de ces jeunes.

Si vous avez des questions spécifiques selon votre cas, vous pouvez contacter le SPF justice, à l’un des numéros suivants : 0471 61 48 230471 61 48 210471 61 48 22 (du lundi au vendredi ; de 9h à 12h et de 14h à 16h).

Partager l'article

IntFormalities

IntFormalities

Vous pourriez aussi aimer ...

DITES-NOUS VOS SUGGESTIONS !

Utilisez notre formulaire de contact pour nous indiquer les autres sujets qui vous intéresseraient…