Search

Voor informatie in het Nederlands

Emploi » Travailleurs indépendants » Guide pratique de la retraite des travailleurs indépendants

Guide pratique de la retraite des travailleurs indépendants

Par IntFormalities
Publié le 27 mai 2024
Temps de lecture estimé : 7 minutes

Es-ce qu’ un indépendant a droit à la retraite ? Oui, en tant qu’indépendant e­n Belgique, vous deve­z planifier soigneuseme­nt votre retraite. Il e­xiste différents régimes de­ pension parmi lesquels choisir. La ge­stion financière peut égaleme­nt s’avérer délicate. Il est important de­ comprendre toutes le­s options pour que passer une retraite confortable.

Sans plus attendre, découvrez tous les détails à savoir, dans ce qui suit !

Les indépendants ont droit à une pension légale différente de celle des salariés et fonctionnaires.
Les indépendants ont droit à une pension légale différente de celle des salariés et fonctionnaires.

Quelle retraite pour un travailleur indépendant ?

Etant donné que les travailleurs indépendants paient des cotisations sociales à la caisse d’assurance sociale à laquelle ils sont affiliés, tout au long de leur carrière, ces derniers ont droit à une pension légale mensuelle, après la prise de leur retraite.

La pension des indépendants est plus maigre par rapport à la pension des salariés et fonctionnaires.

Quels sont les différents types de pensions assurées pour les indépendants ?

Les travailleurs indépendants ont droit à plusieurs types de pension, qui se représentent comme suit :

La pension de retraite légale

L’âge légal actuel de la retraite est de 65 ans. Toutefois, cet âge augmentera progressivement au cours des prochaines années, pour atteindre 66 à partir de 2025 et 67 à partir de 2030. 

Il est possible de connaître la date précise prévue pour votre pension légale, en accédant à mypension.be.

La pension de retraite anticipée

Pour pouvoir prendre sa retraite avant l’âge légal de la retraite, un travailleur indépendant doit avoir travaillé un nombre d’années suffisant (années de carrière). Une retraite anticipée est possible :

  • A partir de 60 ans, si vous justifiez d’une carrière de 44 ans ;
  • A partir de 61 ans si vous justifiez d’une carrière de 43 ans ;
  • A partir de 63 ans si une carrière de 42 ans peut être justifiée.

La pension de survie

Toute personne qui a perdu son conjoint peut compter sur une aide financière sous la forme d’une pension de survie (également appelée « rente de veuf ou de veuve »). Le montant perçu dans le cadre de cette aide dépend de la profession du conjoint décédé.

Pour bénéficier d’une pension de survie, vous devez remplir des conditions d’âge (en 2024, vous devez avoir 49 ans et 6 mois au moment de votre décès). L’âge minimum pour bénéficier d’une pension de survie à taux plein augmentera progressivement pour atteindre 50 ans d’ici 2025. Par ailleurs, vous devez également être marié à votre conjoint depuis au moins un an au moment de son décès. 

Saviez-vous qu’en tant qu’indépendant, vous avez droit à une pension et à un congé de deuil ? Découvrez-en plus ici.

La pension de transition

Aucune prestation de survivant ne peut être perçue par une personne qui ne remplissait pas les conditions d’âge au moment du décès de son conjoint. En revanche, ils peuvent prétendre à une allocation transitoire jusqu’à 18 mois (le montant dépend de la profession du conjoint décédé). Si vous avez des enfants à charge, ce délai peut être prolongé jusqu’à 36 mois si l’enfant est âgé de 13 ans ou plus, ou jusqu’à 48 mois si l’enfant a moins de 13 ans.

La pension de conjoint divorcé

Si vous divorcez et ne vous remariez pas, vous pourriez avoir droit à une pension basée sur la carrière de votre ex-conjoint pendant le mariage. La pension de conjoint divorcé est toujours une pension proportionnelle. La pension minimale ne s’applique donc pas dans ce cas.

Vous n’êtes pas officiellement divorcé mais vous n’habitez plus à la même adresse que votre conjoint ? Dans ce cas, vous avez droit à la moitié de la pension familiale, à condition que vous ne perceviez pas vous-même de pension.

Comment est calculée la pension pour un travailleur indépendant ?

Si vous étiez indépendant tout au long de votre carrière

Si vous avez été indépendant tout au long de votre carrière, votre pension totale est la somme de vos montants de pension tout au long de votre carrière. Depuis 2018, une carrière complète équivaut à 45 ans ou 14 040 jours. Depuis 2019, il n’y a plus de restrictions de carrière : si vous travaillez plus de 45 ans ou 14 040 jours, vous recevrez également une pension pour ces années.

À partir de 1984, vos années de carrière seront calculées sur la base de vos revenus de carrière. Étiez-vous indépendant avant 1984 ? Dans ce cas, vous recevrez pendant cette période une somme forfaitaire dont le montant dépendra de la situation de votre foyer.

Avez-vous une carrière indépendante d’au moins 30 ans avec pension uniquement ? Il est donc facile d’estimer votre pension à partir du tableau ci-dessous. 

ÂgeCarrièreChef de famillePersonne isolée
                                                  Pension minimale
60 ans40/451 931,101 545,37
61 ans41/451 979,381 584,00
62 ans42/452 027,661 622,64
63 ans43/452 075,931 661,27
64 ans44/452 124,211 699,91
65 ans45/452 172,491 738,54

Attention : Pour une estimation précise, il est préférable de visiter www.mypension.be

Si vous avez mené une carrière mixte

Si vous avez également travaillé comme ouvrier ou fonctionnaire, vous bénéficierez toujours d’une pension complémentaire. Cette pension peut avoir un impact sur la pension des indépendants.

Comment demander une pension de retraite en tant que travailleur indépendant ?

Vous pouvez introduire votre demande de pension de différentes manières :

  • En ligne sur mapension.be : Après avoir soumis votre demande, vous la retrouverez sous « Mes dossiers » lors de votre prochaine visite sur mypension.be ;
  •  En vous rendant à la commune où vous habitez ;
  •  Par numéro de pension spécial 1765.

Il est possible de continuer à travailler après votre pension, sachant que vous devez déclarer votre travail et que vous allez payer vos taxes normalement. 

Comment optimiser votre pension d’indépendant ?

Afin de vous garantir une pension confortable en tant qu’indépendant, il est judicieux de souscrire à des pensions complémentaires pour indépendants, notamment La Pension Libre Complémentaire pour Indépendants, Engagement Individuel de Pension (EIP) ou encore la Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI).

Préparez-vous à la phase de la retraite

La retraite­ en tant que travailleur indépe­ndant en Belgique comporte­ des défis et des opportunités. Mais ave­c une bonne planification et e­n connaissant les possibilités qui s’offrent à vous, vous pouvez vivre­ une retraite agréable­.

Si vous avez encore des questions supplémentaires, vous pouvez appeler le Service Fédéral des Pensions au numéro : 1765 depuis la Belgique, ou encore au 0032 78 15 1765 depuis l’étranger.

Partager l'article

IntFormalities

IntFormalities

Vous pourriez aussi aimer ...

DITES-NOUS VOS SUGGESTIONS !

Utilisez notre formulaire de contact pour nous indiquer les autres sujets qui vous intéresseraient…