Accueil » Famille » Autres offres pour les familles » Des aides cruciales pour les familles monoparentales en Belgique : Ne laissez plus les difficultés vous freiner

Des aides cruciales pour les familles monoparentales en Belgique : Ne laissez plus les difficultés vous freiner

Par IntFormalities
Publié le 8 janvier 2024
Temps de lecture estimé : 9 minutes

Être parent(e) solo peut sembler parfois être un défi insurmontable, mais en Belgique, les familles monoparentales sont soutenues plus que jamais. Découvrez dans cet article quelles sont les différentes aides et ressources disponibles pour vous aider à surmonter les obstacles du quotidien et à vous épanouir pleinement dans votre rôle de parent(e), sans trop vous soucier du côté financier.

Désormais les parents isolés peuvent assurer leur épanouissement et celui de leurs enfants
Désormais les parents isolés peuvent assurer leur épanouissement et celui de leurs enfants

Quelles sont les « familles monoparentales » ?

Les « familles monoparentales », appelées également mère ou père isolé(e), sont des foyers composés d’un seul parent et de ses enfants dépendants. Ces ménages se trouvent souvent confrontés à des défis financiers et sociaux spécifiques, car un seul parent assume la responsabilité financière et éducative de la famille.

Les familles monoparentales ont droit à de nombreuses aides financières afin d’aider le parent, élevant ses enfants seul, à leur assurer les meilleures conditions pour une vie sereine et une bonne éducation. Ainsi, ces allocations se présentent comme suit

1. Allocations familiales supplémentaires

Les familles monoparentales peuvent bénéficier d’allocations familiales supplémentaires pour leurs enfants.

Conditions

Tous les parents isolés dans la région de Bruxelles y ont droit. Pour ce qui est de la région wallonne, il est impératif que le revenu annuel brut ne dépasse pas 37.868,01 €.

Par ailleurs, ce supplément d’allocations familiales n’est pas assuré dans la région flamande.

Montant de l’allocation

Âge Pour un enfantPour 2 enfantsPour 3 enfants 
De 0 à 11 ans 0 €10.61 €21.22 €
De 12 à 24 ans 0 €10.61 €10.61 €
Supplément d’allocations familiales pour les familles monoparentales dans la région de Bruxelles-Capitale
Nombre d’enfants Pour les enfants nés avant 2019, dont le ménage a des revenus inférieurs à 31 814.37 €Pour les enfants nés à partir de 2020
1er enfant 57.14 €23.43 €
2ème enfant35.42 €
3èm enfant et enfants suivants28.56 €
Supplément d’allocations familiales pour les familles monoparentales dans la région de la Wallonie

Comment demander

Pour bénéficier du supplément des allocations familiales, aucune démarche n’est requise. Ce supplément vous sera octroyé automatiquement si vous y êtes éligible. Toutefois, il est possible de prendre contact avec la caisse d’allocations à laquelle vous êtes affilié(e), notamment : Famiwal, Partenamut, Infino

Si vous résidez en Wallonie Bruxelles et que vos enfants étudient au cycle secondaire ou universitaire, ces derniers peuvent bénéficier de la bourse forfaitaire de la fédération Wallonie-Bruxelles. Vous trouverez dans cet article la procédure requise ainsi que tous les détails nécessaires.

2. La pension alimentaire

La pension alimentaire représente une rente mensuelle versée par l’ancien conjoint dans le but de soutenir la mère dans l’élévation des enfants.

Conditions

Dans le cadre d’une famille monoparentale, la pension alimentaire est octroyée à l’ex-conjoint gardant les enfants à sa charge.

Montant de la pension

Le montant de cette pension est à convenu à l’amiable, ou le cas échéant, précisé par le juge après la séparation du couple, en se basant sur les deux critères suivants :

  • Les revenus de l’ex-conjoint qui paie la pension alimentaire ;
  • Les besoins éprouvés par la personne qui reçoit cette pension.

Toutefois, si votre ex-conjoint ne vous paie pas cette rente même après la décision de la justice, vous pouvez demander de l’aide auprès du service des créances alimentaires (SECAL), assuré gratuitement.

3. Le revenu d’intégration sociale (RIS)

Le revenu d’intégration sociale représente une aide financière assurée par le CPAS (Centre Public d’Action Sociale) pour garantir des ressources suffisantes en faveur des citoyens/familles monoparentales en difficulté financière.

Conditions

Pour y avoir droit, la famille monoparentale en question doit avoir des revenus insuffisants, selon l’estimation du CPAS, après le calcul des ressources financières du demandeur, selon une enquête que les responsables mènent.

Montant de l’aide

Le montant du revenu d’intégration sociale est de 1537.90 €/mois, dans le cas d’un(e) mère/père isolé(e).

Comment demander

Pour bénéficier de cette aide si vous y êtes éligible, vous n’avez qu’à vous déplacer au CPAS de votre région, soit de celle de Bruxelles-Capitale, de la région Wallonne ou encore de la région flamande, en étant muni(e) des documents demandés, à consulter dans l’article « Le revenu d’intégration sociale ».

4. Aides relatives aux soins de santé

Les maisons médicales sont des structures de soins primaires qui offrent des services de santé globaux et intégrés à la population. Elles fonctionnent selon un modèle de soins de santé basé sur une approche multidisciplinaire et participative, axée sur la prévention et le suivi global des patients.

Certaines maisons médicales ont effectivement développé des projets spécifiques pour soutenir les familles monoparentales. Ces projets visent à offrir un accompagnement médical adapté, ainsi qu’un soutien social, psychologique et administratif pour répondre aux besoins spécifiques de ces familles. 

Conditions

Les maisons médicales sont mises à la disposition de tous les citoyens, sans aucune condition requise à remplir.

Montant de la prestation

Les tarifs sont forfaitaires, à payer chaque mois, selon la grille

Comment demander

Pour profiter de ces prestations, il faut s’inscrire auprès de l’une des maisons médicales, selon la plus proche de chez vous, en étant muni(e) de la carte d’identité

Avantages fiscaux pour les familles monoparentales
Les familles monoparentales ont droit à une majoration sur une partie de leurs revenus qui est exonérée dimpôt soit 1690 € pour lannée de 2023

5. Avantages fiscaux pour les familles monoparentales

En Belgique, les familles monoparentales ont droit aux deux types de réduction d’impôt suivantes :

Déduction fiscale pour les frais de gardes d’enfants

Si vous êtes censé payer une nourrice agréée par l’ONE ou une garderie afin d’assurer la garde pour vos enfants, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt sur les frais de garde de votre/vos enfant(s).

Conditions

La garde d’enfant peut également être déclarée pour un montant de 14 € pour chaque jour de garde au maximum, et ce jusqu’à l’âge de 14 ans.

Montant de la réduction

Les familles monoparentales ont le droit de bénéficier de la réduction d’impôts sur les frais de garde d’enfants avec un pourcentage de déduction de 45% sur celle-ci.

Majoration de la quotité de revenus exemptée d’impôts

Les familles monoparentales ont droit à une majoration sur une partie de leurs revenus qui est exonérée d’impôt, soit 1690 € pour l’année de 2023, en prenant en considération les revenus de 2022.

Comment demander

Pour profiter de ces deux avantages fiscaux, les familles monoparentales doivent leurs dépenses et situation sur leur feuille d’imposition.

Comment les communautés locales et les organisations non gouvernementales soutiennent-elles les familles monoparentales ?

En Belgique, plusieurs associations et organisations offrent des services d’aide aux familles monoparentales, tant sur le plan financier que sur le plan psychologique. Ces services visent à soutenir les parents célibataires et à les aider à faire face aux difficultés auxquelles ils sont confrontés.

L’une des organisations à noter est Médianes, qui offre un accompagnement psychojuridique aux familles monoparentales confrontées à des problèmes relationnels. Des ateliers de parole animés par des professionnels sont organisés afin d’aider les enfants qui vivent mal la séparation de leur mère et père.

Par ailleurs, le collectif COFAMON soutient plus de 1500 familles monoparentales dans la commune de Liège. Son but ultime est de lutter contre la précarité de ces familles, de mettre fin à leur isolement social et de les soutenir au quotidien. Des initiatives telles que l’octroi de colis alimentaires, la fourniture d’ordinateurs portables pour les cours ou le matériel scolaire sont mises en place.

Le projet Miriam représente une initiative mise en place dans de nombreuses villes de Belgique pour soutenir les mères célibataires en difficulté. Les mères isolées se retrouvant en situation de pauvreté peuvent bénéficier d’un accompagnement personnalisé et de réunions collectives organisées toutes les deux semaines. Ce projet vise à fournir un soutien moral, à favoriser l’échange, ainsi qu’à aider les mères célibataires à participer à des activités, à chercher un emploi et à mieux connaître leurs droits.

Ne restez plus seul(e) face aux épreuves 

En Belgique, les familles monoparentales sont soutenues et accompagnées tout au long de leur parcours. Grâce à une gamme d’aides et de ressources adaptées, il est possible de briser les barrières et de construire une vie épanouie pour vous et vos enfants. Ne laissez plus les difficultés vous freiner, faites appel aux multiples solutions à votre disposition et saisissez les opportunités qui vous sont offertes.

Pour ce faire, vous n’avez qu’à prendre contact avec les autorités responsables de chaque aide, citées dans ce qui précède.

Partager l'article

IntFormalities

IntFormalities

Vous pourriez aussi aimer ...

DITES-NOUS VOS SUGGESTIONS !

Utilisez notre formulaire de contact pour nous indiquer les autres sujets qui vous intéresseraient…